Recrutement social, quoi de neuf ?

 

Les réseaux sociaux de mise en relation professionnelle permettent de constituer numériquement des connexions sociales dans le but de les mobiliser pour trouver des partenaires, des clients, des salariés, des employeurs etc.  Le recrutement social a pour but de sourcer, sélectionner et intégrer les candidats. Sourcer en diffusant largement des offres sur les réseaux sociaux, présélectionner les candidats selon leur e-réputation et les intégrer grâce aux réseaux sociaux d’entreprise qui permettent de discuter avec les futurs collaborateurs et de comprendre la culture d’entreprise. Le recrutement est le premier secteur à s’être intéressé aux médias sociaux et les recruteurs se sont réjouis de l’apparition de ces réseaux, mais aujourd’hui qu’en est-il ?

 

Un outil de recrutement social et de communication complémentaire

Les employeurs utilisent principalement les réseaux sociaux pour la recherche de profil, pour la communication RH sur le recrutement, pour travailler la marque employeur, pour diffuser des offres et pour se renseigner sur les candidats qui postulent…

 Cependant, les réseaux sociaux restent un complément à d’autres canaux de recrutement, ils élargissent seulement les possibilités pour l’entreprise de toucher les chercheurs d’emplois. C’est une façon d’optimiser le recrutement. Par ailleurs, il faut faire attention aux experts du personal Branding, ces candidats pourraient savoir très bien se mettre en valeur sur les réseaux sociaux mais  ne pas être compétents pour le poste.

Il faut également se méfier des chiffres. Si l’on dit que 90 % des recruteurs utilisent les réseaux sociaux, ce n’est pas que pour le recrutement. Le recrutement social, c’est aussi regarder le profil Facebook des candidats ou repérer un candidat grâce à ses tweets.

La vaste portée des réseaux sociaux en fait un bon canal pour mettre en avant la marque employeur. La communication sur la marque employeur via les réseaux sociaux est aujourd’hui trois fois plus importante qu’auparavant. Ils permettent de créer des communautés de candidat pour faire parler de l’entreprise mais ils sont surtout un canal supplémentaire pour attirer les candidats vers leurs propres pages Carrière.

 

Une faible part dans les embauches totales 

Les réseaux sociaux professionnels apparaissent également complémentaires au niveau du volume de postes qu’ils servent à pourvoir. Ils représentent moins de 10% de volume de recrutement total selon une enquête de Région Job. Les DRH continuent à privilégier les voies classiques pour recruter. En effet, selon une étude réalisée par Robert Half, 64,5% d’entre eux déclarent n’avoir jamais recruté via un réseau social.

Par ailleurs, plus le poste requiert un niveau d’expérience élevé, moins les réseaux sociaux sont utilisés. Ainsi, 27% des entreprises ne publient pas leurs offres pour des postes hiérarchiquement élevés selon une enquête de Robert Half. C’est pourquoi les candidats doivent aussi consulter les cabinets de recrutement  spécialisés et exploiter leurs réseaux personnels et professionnels pour trouver des offres.

Plus facile d’utilisation pour les PME et TPE

Le recrutement social est plus facile à exploiter dans les PME et TPE que dans les grands groupes où ils existent des process et des contraintes plus importants. Ils sont principalement adaptés aux PME qui recrutent peu pour des profils spécifiques.

Autre avantage pour les PME, cet outil de recrutement est peu onéreux et les patrons, qui recrutent souvent eux mêmes, sont à l’aise avec les réseaux sociaux.

  Recrutement Social

Réservé à certains métiers

Que ce soit des grands groupes ou TPE, les entreprises recherchent tous les mêmes profils sur les réseaux sociaux : des commerciaux, des ingénieurs ou des informaticiens…Or, la demande ne correspond pas aux offres puisque la majorité des offres sont celles des professionnels de la communication, du marketing ou du web…

Selon une étude publiée par Linkedin,  les métiers à cibler pour recruter via les réseaux sociaux sont ceux qui touchent aux technologies de l’information, au développement commercial, à la vente et au marketing. Et les métiers qui valent moins la peine d’être ciblés sur Linkedin sont par exemple, Responsable produit, responsable achat, le contrôleur de qualité, le service juridique…

Néanmoins, certains profils sont tellement sollicités qu’ils n’ont pas besoin de s’inscrire sur les réseaux sociaux. Notamment, les cadres sont souvent sollicités par des chasseurs de têtes ou des recruteurs qui les contactent directement sans qu’ils n’aient eu besoin de poster une offre sur les réseaux sociaux.

 

Multiplication des réseaux professionnels par métier

Les réseaux principalement utilisés pour le recrutement sont Linkedin (Américain), Viadeo (Français) et  Xing (Allemand). Ils permettent aux recruteurs de chercher des profils variés avec une couverture internationale. Mais aujourd’hui, on constate que de nombreux réseaux sociaux spécialisés par secteur ou par métier voient le jour. Par exemple, winemake-in.com pour les professionnels de l’œnologie, smartpanda-network.com pour les professionnels du B to B ou encore dogfinance.com pour les professionnels de la finance.

Ces réseaux professionnels créent des communautés de talents pour le recrutement social. Elles permettront  aux recruteurs de trouver des profils très spécifiques et aux membres de rencontrer des professionnels de leur secteur et de montrer leur expertise métier dans des discussions.

 

Le ressenti des candidats avec le recrutement social

Les candidats voient souvent le recrutement social comme un coup de pub marketing pour les entreprises. Ils ont également l’impression qu’il complique la recherche d’offres car elles ne sont plus centralisées sur un même site ou une même page.

Cependant, l’avantage pour les candidats, est que les recruteurs ont vivement intérêt à faire un reporting et donner une réponse après les entretiens sinon ils risquent d’avoir une mauvaise e-réputation. L’influence des réseaux sociaux sur la marque employeur incite les entreprises à travailler l’expérience candidat.

Finalement, les recruteurs ont toujours utilisé leur réseau pour trouver le candidat idéal et le recrutement social c’est ça. Les médias sociaux permettent simplement d’élargir le réseau.

 

Cet article vous a plu ? Découvrez aussi :

Le recrutement social – Trendmedic

Recrutement et réseaux sociaux: où en sommes-nous ? – Blog du Modérateur

Recruteur sur les réseaux sociaux professionnels – Comment ça marche.net

 

Tags: ,