Quel lien entre la RSE et les RH ?

29 juin 2015 - 8 minutes

Quel lien entre la RSE et les RH ?

Le DRH comme nouveau « business Partner » a un rôle à jouer dans l’application du volet social de la politique RSE. Comment fait-il le lien entre deux domaines stratégiques : la RSE et les RH ? Quelle démarche peut-il mettre en place ? Quels enjeux pour l’entreprise ?

RSE RH

La RSE, quels enjeux pour l’entreprise ?

La Responsabilité Sociale des Entreprises, née dans les années 60 et mondialement reconnue au sommet de Johannesburg en 2002, est l’application du développement durable aux entreprises. Elle est devenue une stratégie pour les entreprises afin d’adopter un comportement social et sociétal pour faire face aux risques de l’impact de leur activité sur les différentes parties prenantes : Salariés, actionnaires, investisseurs, fournisseurs, consommateurs, collectivité locales…

Les grands groupes mais aussi les PME ont mis en place une démarche RSE.

L’enjeu majeur ? Faire face à la concurrence en adoptant une démarche en lien avec le développement durable pour permettre de répondre aux nouvelles attentes des consommateurs et d’attirer les talents en quête de sens dans leur travail et de bienêtre.

La RSE répond à :

  • des enjeux sociaux et sociétaux comme : le respect des droits humain, les conditions de travail, la fidélisation des salariés, l’égalité homme/ femme, l’égalité des chances, la santé et la sécurité au travail.
  • des enjeux environnementaux : empreinte carbone, diminution de la pollution, recyclage, nouveaux modes de production…
  • des enjeux économiques : l’économie sociale et solidaire, la relation avec les sous-traitants, l’économie circulaire…

Les entreprises s’appuient sur des normes et des référentiels internationaux comme ISO 26 000. Mais la démarche RSE va au-delà du respect de la loi et pose la question de l’éthique des entreprises. Quel rôle jouent les RH dans ce domaine ?

 

Quel est le rôle de la fonction RH dans une politique RSE ?

Accompagner, former, sensibiliser, prévenir et communiquer sur les enjeux de la responsabilité sociale des entreprises, tels sont les verbes qui qualifient le mieux le rôle de la fonction RH. Plus précisément, la fonction RH doit :

– Créer une culture de management durable chez toutes les parties prenantes internes en l’intégrant dans les modes de décisions et les processus RH
Pour cela, les RH peuvent intégrer des critères RSE dans l’évaluation annuelle des Dirigeants et Managers. Un comportement responsable en fonction des engagements de l’entreprise peut être récompensé financièrement ou non.

– Former pour responsabiliser
Les RH peuvent sensibiliser et impliquer les collaborateurs aux enjeux de la RSE à travers des formations. Les grandes entreprises sensibilisent parfois même les cadres dès les programmes d’intégration.

– Travailler la marque employeur
Les salariés accordent davantage d’importance à la marque employeur. Or, la fonction RH  est l’ambassadrice de la marque employeur à travers le recrutement, la gestion de l’e-réputation, la gestion des carrières et la valorisation de meilleures conditions de travail. Le DRH est le premier à pouvoir communiquer sur les engagements RSE en interne et impliquer les collaborateurs dans ces engagements.

– Prendre part à la vie du territoire.
Comme évoqué dans l’article sur les nouveaux enjeux des DRH, la GRHT est une manière de prendre part à la vie sociale du territoire sur lequel les entreprises sont implantées. Elle peut se réaliser à travers le mécénat en travaillant pour l’éducation, la formation, l’égalité des chances ou l’insertion sociale. Elle se manifeste aussi en impliquant davantage les fournisseurs locaux  pour favoriser le développement de la zone économique de l’entreprise.

– Recruter sans discrimination :
L’égalité des chances, l’insertion des handicapés et la lutte contre les discriminations à l’embauche sont des enjeux RSE applicables directement au processus de recrutement.

 – Devenir un vrai « business Partner » auprès de la Direction Générale pour réfléchir à une stratégie d’entreprise qui intègre la RSE.

L’exemple de la politique des ressources humaine chez Danone

Antoine Riboud a été le précurseur en 1970 d’une politique RH associant le projet économique et social de l’entreprise chez Danone.

Depuis, Danone, a instauré un dialogue sociale mondial et a conclu 9 accords  dans les domaines de la RSE tels que : l’emploi et les conditions de travail, la diversité, la santé et la sécurité.

Dans une optique de fidélisation des salariés et d’épanouissement des salariés, la politique RH a pour but de développer également les compétences de ses collaborateurs notamment grâce à une plateforme d’e-learning et d’échange entre communauté d’apprentissage.

Le groupe développe son écosystème et aide toutes ses parties prenantes grâce au Fond Danone crée en 2008. A travers 43 projets sociétaux, Danone encourage ses salariés à travailler aux côtés de la communauté locale et à réfléchir  à la relation entre les grandes entreprises et les parties prenantes.

Ses projets sont un bel exemple d’une politique RH qui intègre totalement la RSE dans ses actions. Ces actions ne sont pas réservées aux grands groupes, les TPE ou PME ont  également les moyens de mener des projets en faveur de la RSE : amélioration des conditions de travail, réflexion sur l’impact de son activité, partenariat avec des fournisseurs qui certifient le respect du principe de RSE dans leur cycle de fabrication…

Le lien entre les RH et la RSE est évident, aux DRH de le mettre en évidence !

 

Cet article vous a plu ? Découvrez aussi :

La RSE dans sa PME : Par où commencer ? – Dynamique Mag

La RSE : un enjeu majeur et incontournable – Fondation de France

Les Enjeux sociaux de la RSE – CCI de France

RSE et Management durable : le rôle de la fonction RH – Comité 21

 

 

Tags: ,